Les indicateurs d'accord.

Quelle lampe mystérieuse que cet oeil magique qui a fasciné toute une génération. En effet, les personnes ayant
souvenir des TSF de leur enfance, font toujours une allusion à cette lampe verte qui servait à régler le récepteur.

Les constructeurs ont fabriqué un grand nombre d'indicateurs d'accord. On en trouve pour un chauffage filament 4
volts : exemple l'AM1, pour des postes tous-courants : exemple l'UM4.

Il y a eu aussi des lampes avec indicateur incorporé : l'EFM1 de PHILIPS ou l'EFM11 de TELEFUNKEN.

La FM ayant fait son apparition, les ingénieurs ont regroupé 2 indications dans un même oeil magique :
la première indication donne l'accord exact de l'émetteur reçu, la seconde indication nous renseigne
s'il s'agit d'une émission stéréophonique. Un exemple : l'EMM803.

Ci-dessous, j'ai regroupé les indicateurs les plus connus.

L'EM34 est un oeil magique qui a équipé de nombreux postes de radio.

C'est un modèle à double sensibilité : une demi partie de l'oeil ne dévie
que pour les signaux de forte amplitude alors que la première arrive
beaucoup plus vite à saturation.

Il peut remplacer un 6AF7, qui est un tube plus rare et plus ancien.
Attention toutefois car sa consommation filament est de 100 mA
inférieure au 6AF7. Il faudra en tenir compte dans un montage
tout-courants.

Tube à culot octal.

L'EM35 est un oeil magique que l'on retrouve sur des postes Allemands.
Ceux que j'ai eu en main étaient fabriqués par la marque TELEFUNKEN.

L'appellation de trèfle lui convient très bien : En effet, lorsqu'il n'y a
pas d'émission, les quatre faisceaux lumineux sont au minimum et
ceux-ci sont de même taille. A l'accord exact, les quatre faisceaux
s'épanouissent avec la même amplitude.

A noter que la combinaison sur le lampemètre Métrix 310 est
totalement fausse et provoque de jolies étincelles lors du test de
ce tube.

Tube à culot octal.

L'EM4 a remplacé avec succès ses prédécesseurs : l'EM3, l'EM1 et le
4678. En effet ces tubes étaient à simple sensibilité et saturaient
très vite.

C'est un oeil à double sensibilité que l'on rencontre dans de nombreux
postes de radio à partir de 1939.

Tube à culot transcontinental.

L'EM71a est un oeil magique que j'ai découvert sur un magnétophone
TELEFUNKEN KL65.

On l'utilise lors des enregistrements : les 2 faisceaux ne doivent pas
se toucher sinon le résultat sonore sera médiocre lors de l'écoute.

Tube à culot locktal.

Le 6AF7 est un oeil magique qui a équipé de nombreux postes de
radio.

C'est un modèle à double sensibilité : une demi partie de l'oeil ne
dévie que pour les signaux de forte amplitude alors que la première
arrive beaucoup plus vite à saturation.

Lorsqu'on fait l'acquisition d'un poste équipé de ce tube on a souvent
la déception de le trouver très faible, voir HS...

Tube à culot octal.

Ici, une version italienne du 6E5. C'est un indicateur à simple
sensibilité. Ce qui est étrange, c'est que les lexiques de lampes
donnent ce tube équipé d'un culot américain ancien alors que cette
version est à culot octal.

Tube à culot américain ancien ou octal.

On pourrait qualifier le 6G5 de fossile, car c'est un oeil qui
équipait les postes de radio avant 1939.

C'est un indicateur à simple sensibilité. Quelle joie d'en trouver un
en bon état !

Tube à culot américain ancien.

Le petit premier de la série à 9 broches : L'EM80.

C'est un tube qui a équipe de nombreuses TSF des années 50.
On le rencontre aussi sur des postes FM.

Dès qu'une émission est reçue, le faisceau s'épanouit et indique
le réglage exact. Ce tube résiste moins bien à l'usure que ses
successeurs.

Tube à culot noval.

L'EM81 est le successeur de l'EM80. Il résiste mieux au temps que
ce dernier.

Le brochage est identique à son prédécesseur, seule la sensibilité
diffère un peu. On voit cependant que l'aspect n'est pas le même :
Il ne s'agit plus d'un faisceau qui s'épanouit mais de deux faisceaux
qui se rapprochent à l'accord exact.

On rencontre ce tube dans de nombreux postes années 50.

L'EM84 : indicateur d'accord moderne rencontré sur de nombreux
postes FM.

A l'accord exact, les 2 faisceaux rectangulaires se rapprochent.
L'EM87 est pratiquement identique à l'aspect de l'EM84.

Tube à culot noval.

L'aspect de l'EM85 est identique à l'EM81, mais attention à ne pas
monter un tube à la place de l'autre car leur brochage n'est pas
identique !

J'ai rencontré ce tube, sur des postes DUCRETET des années 50 et
sur des postes FM allemands.

Une erreur au lampemètre métrix 310 : la combinaison de codes donne
un oeil qui ne bouge pas en agissant sur la polarisation.

Tube à culot noval.

Pour terminer, le DM71 petit indicateur en forme de point
d'exclamation, que j'ai trouvé dans un magnétophone Philips EL3510.

Plus le signal est fort, plus le segment se rapproche du point
lumineux. Le DM70 est du même style.

Tube à culot subminiature.